Notre IEF partielle cette année de CP

2018
06.19

Version française

Au cours de certaines conversations avec des parents et des amis, on m’a souvent posé la question : “quel est votre planning” quotidien ?

Eh bien en règle générale, nous travaillons une heure par jour 4 à 5 fois par semaine.

Parfois plus, parfois moins, parfois pas.

Et certaines fois, je fais carrément un break, comme la semaine dernière : avec les conseils de classe à gogo, je n’arrêtais pas de courir entre le travail et la maison. J’aurai eu une patience proche du néant, cela n’aurait pas été bénéfique.

Je relate juste mon expérience de Maman qui a glissé petit à petit dans l’IEF partielle, pour prendre le relai par rapport à des apprentissages avec de mauvaises méthodes ou non structurés. Ce n’est pas prescriptif et si c’était à refaire, je ferai autrement : à commencer par apprendre directement à lire à mon enfant AVANT le CP

SEPTEMBRE - JANVIER inclus : LA LECTURE !

septembre, octobre, mi-novembre :

  • revoir quotidiennement le texte de l’école et apprendre par coeur ces imbuvables étiquettes. Cela nous prenait au moins 20 à 30 min.
  • Jouer avec les dés, comme demandé par l’instit.

Les 30 minutes suivantes sont réparties comme suit :

  • Mico mon petit ours tome 1, nous avançons d’abord au rythme de l’enfant, mais sommes obligés d’accélérer en raison des textes de l’école présentant énormément de phonèmes complexes.
  • Apprentissage des chiffres en français, petits calculs en allemand (cahier d’activité) -> 10 min.

Constat : au départ, une grande volonté de ma fille. Mais aussi de la fatigue, notamment lorsque les jours se sont mis à raccourcir. Nous l’avons laissé tranquille durant près de 10 jours aux congés de la Toussaint. Nous avons juste relu, 4 ou 5 jours avant la reprise, le texte de l’école quotidiennement. -> A la rentrée, ma fille s’est fait reprocher “n’avoir pas travaillé”. Elle en a pleuré. Elle a ensuite durant plusieurs mois, accepté et demandé du travail à la maison.

Néanmoins, elle avait besoin de cette coupure, même si on avait l’impression qu’elle avait “oublié” des choses.

MI- NOVEMBRE, DECEMBRE, JANVIER :

  • Mico mon petit ours tome 2.

Nous passons déjà moins de temps sur les textes imposés par l’école. Avec le bagage acquis par Mico, le textes sont déchiffrés et n’ont pas besoin d’être appris par coeur. La lecture devient plus fluide et moins hachée. Minimaus aura travaillé 10 leçons de Mico durant les congés de Noel, le matin, avant que les amis ne viennent ou que nous partions en famille.

J’ai eu l’impression de faire une course contre la montre. Nous sommes arrivés à la page 45 à la reprise en janvier. Grand bien nous fasse : la maîtresse décide à l’école de faire quelques phonèmes complexes tous en même temps, pile poil ceux que nous avons vu en plus de 10 jours… en une seule leçon. Minimaus me rapporte que “presque personne ne comprend à l’école’.

Constat : j’ai quasiment supprimé les activités en allemand qui lui tiennent tant à coeur. Je préfère miser sur Mico. On reviendra à l’allemand plus tard. Elle est un peu fâchée car je ne parle pas allemand pendant les devoirs, sauf pour “tiens, explique voir ce que tu as lu en allemand” (implacable pour vérifier si un enfant n’a pas juste repéré mais vraiment compris, héhé).

Bilan : un excellent bulletin semestriel. Des “A” partout, des remarques très positives. Avec un niveau “convenable” en calcul.

PERIODE 2 :LA DIVERSIFICATION. Aux oubliettes les textes de l’école.

A. Lecture.

Janvier sonnera le glas de Mico. C’en est fini de cette aventure si attachante. Minimaus lit couramment le Französisch.

Et l’allemand aussi d’ailleurs.

Elle ne passe que peu ou prou de temps sur les textes de l’école. Elle sait très bien lire et nous faisons notre programme à nous depuis décembre.

Nous avons appris beaucoup de vocabulaire à l’aide de Mico et veillé à ce qu’il soit maîtrisé dans les deux langues.

b. Orthographe.

J’ai acquis l’ORTH CP courant décembre. Je lui fais faire une fiche par jour. C’est certainement ce qui lui prend le plus de temps.

c. Maths

Nous avons introduit les maths à l’aide d’un fichier (je rédigerai un billet).

Ma fille s’est prise de passion pour les maths, vive la pédagogie positive !

Je vois ses progrès.

PERIODE 3 : les approfondissements.

  • A compter de mars :apprentissage de l’orthographe de mots courants.
  • En avril : achat d’un livret de problèmes CP aux éditions librairie des écoles.
  • lecture : textes de la médiathèque, de la bibliothèque de Minimaus…
  • en mai : travail de l’écriture (geste graphique).

Et … toujours cette passion pour les maths.

PERIODE 4 : Juin : fini le programme ! On se fait plaisir !!!

Ce 1er  juin, j’ai bouclé le programme de maths en tout juste 4 mois. Nous apprenons à lire l’heure et et passons aux tables de multiplications.

En lecture, nous continuons tous les jours : je vois aussi qu’il faut revoir certains sons.

Nous avons un schéma de base, mais varions aussi selon les envies (si on l’écoutait, on ne ferait que lire et des maths et du “C’est pas sorcier”).

Your Reply